Join Waitlist We will inform you when the product arrives in stock. Just leave your valid email address below.
Email We won't share your address with anybody else.

Le nom de ce blog l’indique de manière assez équivoque : le café est ma grande passion. Or, en bonne curieuse qui se respecte, dès qu’un sujet me plaît, dès qu’un sujet me passionne, dès qu’une manie me guette … j’enquête! Alors quoi de plus naturel que de creuser dans l’histoire de ce sublime breuvage? Surtout qu’elle est passionnante cette histoire! Elle suit les méandres, les tours et les détours de la mondialisation, des aventures et des conquêtes. L’arôme du café s’est diffusé de part le monde et à séduit partout où son délicat et puissant parfum s’est fait (res)sentir. Quel est le point commun entre un marchand vénitien, une sultane de harem et un étudiant complètement dans les vapes? L’amour du café!

J’ai décidé de partager aujourd’hui avec vous trois faits amusants, historiques et intéressants sur le café.

Alors … votre café est prêt?

 #1 À ton épouse, du café tu offriras. Le divorce ainsi tu éviteras.

 

C’est l’historien Joseph Francois Michuad qui relate ce fait incroyable dans sa correspondance d’Orient au XIXème siècle. En voyage à Istanbul il en raconte les moeurs et écrit cette observation qui nous semble fort étonnante : “C’est une obligation pour un Turc de fournir du café aux femmes de son harem. L’infraction à cette loi sainte suffirait pour motiver un divorce.” Le café faisait à l’époque fureur dans l’empire Ottoman. C’était la boisson à la mode! Il y avait même un prédisposé au café dans chaque grande maison … un officier du café! Sa seule mission consistait à offrir aux membres de la maisonnée et aux visiteurs un bon café à n’importe quel moment de la journée. Les épouses qui passaient la plupart de leur journée dans un harem (quel ennui!) appréciaient alors ce breuvage vivifiant et tonifiant. Elles pouvaient être rassurées quand à l’approvisionnement de leur foyer. Un édit du Sultan leur autorise le divorce (depuis le XVIème siècle) si leurs époux ne subviennent pas à leurs besoins caféinés …

 

Shehérazade, d'Edouard Richter, XIXème siècle

 

#2 “Oublie toujours ton café derrière toi” (faux) proverbe viennois. 

 

Après avoir conquis bien des territoires l’Empire Ottoman qui souhaitait poursuivre son expansion en Europe entreprit le siège de Vienne en 1683. C’est la deuxième tentative ottomane (la première a eu lieu en 1529) et elle a donné lieu à la fameuse légende du croissant viennois. En effet, on raconte que les ottomans qui souhaitaient profiter de la nuit et de l’obscurité pour pénétrer dans la ville ont été repérés par les boulangers viennois qui se levaient très tôt pour préparer leur fournée. Célébrés en héros après la victoire des troupes autrichiennes et hongroises ils créèrent une pâtisserie en forme de croissant, clin d’oeil aux ottomans vaincus. Or ces mêmes ottomans vaincus qui durent quitter précipitamment Vienne oublièrent quelques effets personnels sur place. Et entre autres trésors … une bonne centaine de sacs remplis de grains de cafés! C’est Jerzy Franciszek Kulczycki, un espion et soldat polonais qui en hérite et décide d’en faire le commerce et d’ouvrir un café. Le premier d’Europe …

 

Le café entre en Europe

 

 

 

#3 Boire son café à la table de Voltaire ? Done! 

 

L’arrivée du café en France est un peu plus tardive. Mais une fois ancrée dans les habitudes populaires et sociales son succès est considérable. Le café entre même dans l’histoire de France grâce à un établissement célèbre … et toujours en activité : le Procope! C’est l’italien Francesco Procopio dei Coltelli qui ouvre ce débit de café en 1686. C’est aujourd’hui l’un des plus anciens cafés de France! Ouvert à la fin du XVIIème siècle il attire le Tout Paris et devient rapidement le café littéraire à la mode. Montesquieu y fait même allusion dans ses Lettres persanes : « Le café est très en usage à Paris : il y a un grand nombre de maisons publiques où on le distribue. Dans quelques-unes de ces maisons on dit des nouvelles, dans d’autres on joue aux échecs. Il y en a une où l’on apprête le café de telle manière qu’il donne de l’esprit à ceux qui en prennent : au moins, de tous ceux qui en sortent, il n’y a personne qui ne croie qu’il en a quatre fois plus que lorsqu’il y est entré. » Le Procope a accompagné la vie intellectuelle et artistique de Paris durant des siècles. C’est dans ce genre de lieux historiques que bat le coeur, le pouls de la ville.

 

Le café Procope

 

L’histoire du café est constituée de mille et unes petites anecdotes et récits. Présent dans bien des cultures, coutumes et traditions le café tisse à lui seul un patchwork planétaire. C’est la boisson mondialisée par excellence! Alors pensez y lorsque vous commanderez votre café américain ou un petit noir en terrasse. C’est tout un monde qu’on sirote dans cette tasse …

 

> Lire la suite : Trois faits amusants, insolites et historiques sur le café ( spéciale US ) <

3 Comments

  1. J’aime beaucoup la première anecdote, le café comme motif de divorce…on est bien loin de cela aujourd’hui

  2. Mais je vais faire lire cet article à mon mari surtout pour la 1ère anecdote lol Je me vois trop lui dire “Tu vois ce qui t’arriveras si tu m’achètes plus de café !!” mdrr

  3. Pingback: Trois faits amusants, insolites et historiques sur le café (spéciale US) | Kahwa Mon Amour

Écrire un commentaire