Du 27 octobre 2015 au 21 février 2016, le château de Versailles célèbre le tricentenaire de la mort de Louis XIV en lui consacrant une majestueuse et étonnante exposition. Passionnée par Versailles je ne pouvais pas rater l’évènement! Le Roi est mort s’annoncait comme une des plus belles expositions de cette saison 2015-2016. Une prévision assez juste … 

 

 

LA SCÉNOGRAPHIE

 

« La scénographie des musées est une affaire d’intelligence mais aussi de cœur et d’imagination. » J.-P. Laurent

Exposée dans les salles d’Afrique du château de Versailles, Le Roi est mort bénéficie d’une scénographie sublime et imposante. Deux pylones ornés de têtes de morts dans la plus pure tradition baroque accueillent le visiteur.  Au fur et à mesure qu’il monte l’escalier de Crimée pour accéder à l’exposition, ses pas sont rythmés par la Marche funèbre d’André Danican Philidor. Ambiance. En haut des marches c’est toute une mise en scène baroque orchestrée et imaginée par Pier Luigi Pizzi qui s’impose au regard et à l’ouïe. L’idée? Tenter de restituer, d’évoquer le faste et le pathétique. Le baroque et le sacré. Le challenge est réussi. Puissante, sombre et évocatrice, cette espace contraste avec la lumière, les marbres et la clarté du reste du château. Le visiteur est happé. Il est en 1715. Le Roi est mort.

 

 

Entrée de l'exposition le Roi est mort

 

 

… Et le Roi est vivant. Car c’est lui qu’on retrouve dans cette théâtralité orchestrée à l’époque par les Menus Plaisirs, restituée aujourd’hui par un metteur en scène. Oui, c’est Louis XIV que l’on retrouve ici, sa vision du pouvoir, son amour pour le théâtre et sa conscience aigue de la représentation. C’est cet homme qui à fait de la danse un instrument politique, et du spectacle, côté scène comme côté “Cour”, un moyen d’affirmer sa puissance et son rôle. Le Roi meurt comme il vécu, en représentation.

 

L’EXPOSITION

 

Magistrale, oui cette exposition l’est. Novatrice elle l’est aussi, puisque c’est la première fois que le sujet est abordé. Le calendrier s’y prête mais j’ai l’impression que c’est la fascination que Louis XIV exerce sur nos sociétés contemporaines nostalgiques d’un passé idéalisé qui en dessine l’évidence. Le Roi Soleil est pour beaucoup l’un des grands symboles de la France. Célébrer Louis XIV dans sa mort, c’est rappeler son immortalité … mais aussi sa mortalité. Ainsi l’exposition retrace tout au long des dix sections de cet Opéra funèbre les étapes des funérailles monarchiques : la mort du Roi, l’autopsie et l’embaumement, l’exposition du cercueil, le deuil à la Cour, le convoi et la préparation du service funèbre et enfin le service solennel à Saint Denis, nécropole des rois de France.

 

Vue_de_lexposition-7

 

 

L’exposition s’attache ensuite à démontrer la survivance du rituel funéraire monarchique après la Révolution. Il est également intéressant d’y observer une remise en perspective de la mort de Louis XIV dans l’histoire européenne. Les témoignages, objets et oeuvres d’art permettent de rendre compte de l’importance des funérailles royales et princières depuis l’émergence des grandes lignées monarchiques.

 

 

Vue_de_lexposition-3

 

 #LEROYESTMORT!

 

… et le Roi est en TT. Et oui, célébrer le tricentenaire de la mort du Roi Soleil au 21ème siècle c’est remplacer le hérault par le hashtag! Le château de Versailles à mis en place un important dispositif numérique en amont de l’exposition.  Ainsi, nous avons pu suivre depuis le 10 août le récit des évènements grâce au live tweet #LeRoiEstMort sur le compte twitter du château de Versailles.

 

 

 

Prolixes, les équipes du château de Versailles ont également monté un site internet dédié à l’événement www.leroiestmort.com. Conçu comme un site d’actualité, c’est un véritable puits de savoir où conservateurs et historiens nous racontent le deuil à la Cour, le règne de Louis XIV, la médecine de l’époque etc.

 

Capture d’écran 2016-06-30 à 02.04.25

 

 

Sans oublier le #MOOCLouisXIV  conçu par Mathieu Da Vinha, historien et directeur scientifique au centre de recherche du château de Versailles. Véritable succès numérique, ce MOOC (en cours au moment de la publication de l’article) compte déjà 10 000 inscrits!

 

 

Le Roi est mort … mais est-il réellement “mort”? Pas vraiment si l’on en croit la vitalité de sa mémoire aujourd’hui. En célébrant le dernier spectacle de Louis XIV la France du 21ème siècle rend hommage à celui qui voulait exister et perdurer même après sa mort.

… Pari réussi.

 


 

Le Roi est mort

Du 27 octobre 2015 au 21 février 2016 au château de Versailles.


Crédits photos : @ Château de Versailles, Didier Saulnier

 

 

 

 

 

3 Comments

  1. Le Roi est mort! Vive le Roi!
    Tu transmets bien ta passion, ça donne envie d’y aller!
    Sa légende à depuis longtemps traversée aussi bien les frontières françaises ( et même européennes, suffit de voir les nombreux fans de la vie versaillaise au Japon ) que temporelles puisqu’il restera le Roi Soleil à jamais. Donc oui d’une certaine manière, il n’est pas vraiment mort et sa mémoire perdurera bien après la plupart de nos contemporains!

  2. Pingback: #VersaillesIntime : visite nocturne au Château de Versailles | Kahwa Mon Amour

Écrire un commentaire