Join Waitlist We will inform you when the product arrives in stock. Just leave your valid email address below.
Email We won't share your address with anybody else.

Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir, celui qui ne lit pas n’en vit qu’une.

Georges R.R Martin

 

Il y des auteurs, véritables magiciens de la plume et du clavier, qui gravent leurs mots dans la mémoire intime et dans la mémoire collective. C’est notamment le cas de Ray Bradbury, cet amoureux des livres et des mots. Ray Bradbury est mort un 5 juin 2012. C’est pourtant la date du 22 aout, date de son anniversaire, que des passionnés de lecture ont choisi pour célébrer l’amour des livres. Ainsi le #RaysDay met à l’honneur nos chers bouquins le temps d’une journée. Blogueurs, écrivains, et autres lecteurs sont alors invités à partager une oeuvre, un souvenir, un coup de coeur littéraire sur le web. Cette très belle initiative n’a ni sponsors ni organisateur officiel. Ce n’est pas une opération marketing, juste un des beaux mouvements collectifs qui transcendent le pouvoir des mots. Passionnée de lecture et véritable rat de bibliothèque, j’ai souhaité participer au #Raysday 2016 en partageant avec vous mon amour de la lecture et ma vision du monde livres.

imagination-book

Lorsque l’enfant apprend ses premières lettres et ses premières syllabes, il n’a pas conscience que ce sont ses premiers pas vers un autre monde, une clé qui ouvre l’accès à son imagination. Lorsqu’il découvre un livre et que les mots deviennent paragraphes et que les paragraphes deviennent des récits, c’est un monde onirique et puissant qui s’offre à lui. La magie des contes et des histoires, des poésies et des aventures épiques façonnent alors son univers mental et précieux. Un processus complexe et pourtant simple. Possible grâce à quelques pages reliés par un fil.

Cette magie ne s’arrête pas aux portes de l’enfance. Car un livre dans les mains d’un jeune adulte peut être une arme de construction redoutable. Un récit initiatique sur lequel s’appuyer pour se construire, apprendre le bien et le mal. Et les nuances. Un livre permet de s’ouvrir au monde(s) et d’assouvir la curiosité d’un cerveau assoiffé d’ailleurs. C’est un voyage, un apprentissage, un questionnement. Un scénario brut que le cerveau fertile transforme en un film intime et merveilleux.

La magie continue et poursuit le lecteur dans sa vie adulte. Elle s’accompagne de réflexions et d’analyse. Le livre devient alors un outil de compréhension de l’autre et de soi. D’un monde à la fois affreux et merveilleux. Il peut être une parenthèse enchantée le temps d’une lecture. Il peut être un moyen d’avancer, d’évoluer, de grandir encore. Il nous accompagne dans sa pluralité et nous ouvre un champ des possibles. Les millions de livres écrits et publiés sont autant de promesses d’un ailleurs et d’un présent. Les millions de livres à écrire sont eux l’assurance que cette magie sera toujours là. Une constante rassurante et intemporelle. Les livres ont été et seront toujours à porté de main. Prêts à se connecter avec nous.

Commentaires

  1. Bel article qui rend hommage à la littérature 🙂 C’est ma plus grande passion, j’ai un blog totalement dédié à ça, L’enlivrée. Les livres m’ont énormément appris, j’ai fait toutes mes études en littérature également.

    Merci pour ce petit billet!

Écrire un commentaire