A l’heure où la production vestimentaire de masse domine le game, il existe encore et toujours des créations  qui inspirent de part leurs histoires et leurs valeurs.  C’est le cas des créations Gulshaan. J’ai été invitée à découvrir la marque et son univers lors d’un évènement le samedi 26 novembre 2016 à Paris. Il a permis à Gulshaan de présenter sa nouvelle collection, Tribal Diaries in Paris. Je vous avoue avoir été complètement séduite ! Aussi je vais tenter de vous raconter l’histoire de Gulshaan mais également ce bel évènement – très réussi, pas de suspense ! – riche en rencontres et en apprentissages.

Gulshaan ?

Alors, qu’est ce que Gulshaan ? Une petite traduction s’impose tant un nom peut être évocateur d’un choix artistique et d’une direction donnée. Gulshaan signifie “le jardin de roses“. Un mot poétique et voyageur puisqu’on le retrouve aussi bien en Turquie qu’au Pakistan en Iran ou bien en Inde. Un nom parfaitement choisi pour une marque aux influences cosmopolites, mélange d’Orient et d’Occident et particulièrement marquée par la richesse stylistique et culturelle pakistanaise.  Une véritable invitation au voyage! Et ce n’est pas un vain mot ou bien une jolie trouvaille marketing. Gulshaan est une marque qui s’appuie profondément sur ces influences et sur des valeurs sûres pour créer collection après collection, et ce depuis 2014, un style authentique et riche.

 

travail-dun-tissu

 

En effet, du processus créatif à la conception, Gulshaan entend répondre à une véritable charte de valeurs et d’authenticité. Et ce de manière très concrète ! Les pièces vestimentaires inspirés de la culture pakistanaise sont dessinées à Paris mais ne prennent forme que dans leur pays d’inspiration. Elles sont conçues, tissées, cousues dans un atelier artisanal. Un atelier qui fait travailler de nombreuses femmes pakistanaises veuves et divorcés. C’est donc un mode de production éthique et plein de sens qui s’inscrit dans une véritable démarche de developpement durable. Une manière de faire qui préserve également des savoirs faire ancestraux menacés par la mondialisation.

Nous avons pu découvrir cet atelier grâce aux photographies d’Omar Javed exposées dans une salle. Elles racontent l’atelier et le tissu, l’héritage et le travail quotidien. Elles racontent le projet Gulshaan.

Entrée de la salle ou à eu lieu l'évènement

 

L’évènement parisien

 

C’est dans le Marais, dans une belle salle épurée à la scénographie délicate, que la nouvelle collection a été présentée. Au programme ? Outre l’exposition photo et le showroom, l’équipe Gulshaan a convié ses invités à une rencontre avec Laurence Lecuyer, une anthropologue spécialiste de l’Inde. Ce fut l’occasion d’un bel échange autour de la question du vêtement et de sa dimension sociale. Réfléchissons nous assez à la manière dont le vêtement défini notre identité, notre place dans la société? À quel point le vêtement, le style peuvent révéler à soi et aux autres la convergence d’influence(s) à l’origine de notre allure et de nos choix vestimentaires ?  Des réflexions qui en disent long sur nous, notre société et ses crispations ( cf les tensions autour du Burkini en France cet été ).

Echange avec Laurence Lecuyer

La suite fut aussi enrichissante que ces moments de réflexion partagée. Le défilé a permis de mettre en valeur les différentes pièces de la collection Tribal diaries in Paris. Déjà très belles sur les portants, les tuniques, abayas et autres robes furent ainsi extrêmement bien mises en valeur par l’élégance des mannequins et la beauté des ornements précieux et authentiques ( des colliers et bijoux de tête en provenance des tribus pachtounes du Pakistan, vivants dans les montagnes frontalières avec l’Afghanistan ). Assister à ce défilé fut une très belle expérience ( surtout pour une vraie passionnée de mode ! ). Mes pièces préférées ? La très romantique robe Shayeri  ( en linen et en velours de soie ), la robe Afghani , une pièce raffinée et inspirée par la robe traditionnelle afghane et le kimono Azaad délicatement orné de plis.

buffet vegan

La soirée s’est conclue sur un très agréable buffet vegan. Ce fut l’occasion de belles rencontres et de belles retrouvailles avec des femmes dynamiques et porteuses de projets. Un super moment qui m’a rappelé le W(e) Talk Event ! Je vous invite d’ailleurs à faire un tour sur leurs sites, blogs et chaînes youtube : Aurore du site Oumzaza , Dounia d’ Imane Magazine , Nadia de Dialna ,  Iman de chez Barcha et la Youtubeuse Asma Fares .  Son vlog qui raconte à sa jolie manière cet évènement est disponible sur sa deuxième chaine ( en arabe uniquement )

Bon … vous l’avez compris ce fut un très bel évènement. Gulshaan a su créer autour de ses collections un bel univers, profond et authentique. Ce fut un plaisir de le découvrir et c’est un plaisir de le partager sur Kahwa Mon Amour. Gageons qu’une marque comme Gulshaan qui travaille avec autant de délicatesse et sans transiger sur ses valeurs saura durer et nous offrir collection après collection de belles suites à cette belle histoire …

Crédits photos : @ Gulshaan

 

4 Comments

  1. Bon, bah on s’est définitivement rencontrées, sans le savoir ! En effet, c’est moi qui porte le plateau de gourmandises 😉

    • mm
      Atika Reply

      Au plaisir de se revoir en ayant conscience de se voir … on se comprend lol

Écrire un commentaire