C’est à un beau voyage que nous convie l’Institut du Monde Arabe avec l’exposition Aventuriers des mers : de Sinbad à Marco Polo.  Concue en collaboration avec le MUCEM, cette exposition nous permet de (re) découvrir cette fantastique  et extraodinaire épopée humaine, qu’est la découverte et la conquête des mers. Une aventure médiévale entre mythes et réalités. Et une histoire souvent mal connue, celle de la culture maritime arabe, une culture millénaire qui nous éloigne  du préjugés de l’arabe du désert. Aventuriers des mers nous invite également à une réflexion sur les échanges humains possibles grâce à la mer, cet espace partagé qui permet d’aller à la rencontre de l’Autre. Alors, prêts pour le voyage ?

 

Une mer étrange et mystérieuse

“Celui – là est follement hardi qui s’aventure sur la mer ; il se met en grand péril et en état de péché mortel car il s’endort le soir sans savoir si le matin suivant il ne se trouvera pas au fond des eaux. ” 

Jean de Joinville ( Vie de Saint Louis, 1309 )

Puissante et mystérieuse, la mer est une grande inconnue à l’époque médiévale. Elle devient donc le lieu de tous les fantasmes et de toutes les légendes. C’est un univers à la fois hostile et merveilleux qui cristallise la peur des hommes face à l’inconnu. Ceux qui prennent la mer ne savent pas ce qui les attend au bout du voyage. Dans l’imaginaire collectif, la mer se peuple de monstres et de créatures mystiques et effrayantes. Des histoires transmises par les religions du Livre mais également par les légendes et récits comptés par les marins, forgeant une image fantasmé et redoutable.

Mais attention le danger est bien réel ! Naufrages, attaques pirates et autres calamités sont autant de risques qui rendent les voyages en mers bien périlleux …

” Nous fûmes assaillis de partout par les vagues qui semblaient nous assiéger. Quelle nuit ! À faire blanchir les cheveux, nuit à compter parmi les nuits néfastes, nuit qui peut être mise en tête du compte des malheurs et des calamités ! [ … ] Méfiez – vous, méfiez – vous de vous engager dans une telle aventure ! ” 

Ibn Jubayr ( Voyageurs arabes , Bibliothèque de la Pléiade )

Et pourtant, la puissance attractive de la mer est plus forte que la peur. Elle donne des envies de conquête et donne aux aventuriers les plus courageux une véritable soif de découverte. Commerce, guerre, religion ou curiosité … la mer devient un obstacle à franchir et à dompter!

Dompter la mer

Nous vivons une époque  ultra – connectée et où le GPS a remplacé les étoiles. Et pourtant il fut un temps où rien de tout cela n’existait et était à imaginer, concevoir, construire. Aventuriers des mers permet de prendre conscience du travail et de la transmission nécessaires et sans lesquels rien de tout cela n’aurait été possible. Dompter la mer c’était la comprendre. Y naviguer, pouvoir s’y guider et revenir nécessitait des outils. Des savoir-faire construits au fil des siècles et fruits de transmissions. Les navigateurs européens ont emprunté aux marins de l’océan Indien le gouvernail et aux chinois la boussole. La cartographie arabe est héritière des sciences grecques … Ces transferts de connaissances permettent de véritables avancées technologiques !

Monde cosmopolite, tentaculaire réseau d’échanges, la mer relie les hommes et permet d’aller à la rencontre de l’Autre. Des échanges qui font perdre au monde son immensité et son inconnu plein d’étrangeté.  Les préludes de la mondialisation …

 

Une belle exposition

Aventuriers des mers est donc une exposition que je vous conseille fortement. Pleine de mystères et de savoirs, elle raconte parfaitement cette belle épopée humaine. La scénographie est très belle. Elle évoque la mer mystérieuse et sombre. Elle met parfaitement en valeurs les 200 sublimes oeuvres qui jalonnent l’exposition. La belle trouvaille de cette scénographie est à mon sens le procédé optique qui permet aux récits de s’incarner par le biais de témoins voyageurs. Les appareils jalonnent le parcours de l’exposition et les témoignages de Vasco de Gama, Ibn Mâdjid et d’autres marins accompagnent le visiteur. Autre belle surprise : le magnifique et majestueux boutre omanais qui accueille le visiteur devant l’Institut du Monde Arabe. Une véritable invitation au voyage !

Aventuriers des mers Kahwa Mon Amour

Aventuriers des mers Kahwa Mon Amour Paris Histoire

Aventuriers des mers Kahwa Mon Amour Paris Exposition Histoire Culture

Aventuriers des mers Kahwa Mon Amour histoire paris exposition blog culture

Aventuriers des mers Kahwa Mon Amour Paris Exposition blog culture

Aventuriers des mers Kahwa Mon Amour Paris Exposition Histoire Blog culture

Aventuriers des mers Kahwa Mon Amour Paris Histoire Exposition Blog culture

Aventuriers des mers Kahwa Mon Amour Paris Histoire

Aventuriers des mers Kahwa Mon Amour Exposition Histoire Paris Blog culture

Aventuriers des mers Kahwa Mon Amour Paris Histoire Exposition Blog culture

Aventuriers des mers Kahwa Mon Amour Paris Histoire Exposition Blog culture

Aventuriers des mers Kahwa Mon Amour Paris Exposition

Aventuriers des mers Kahwa Mon Amour Blog Culture Histoire

Aventuriers des Mers le boutre omanais

Le boutre omanais

 

Aventuriers des mers, une exposition à visiter à l’Institut du Monde Arabe jusqu’au 26 février 2016 et au MUCEM du 6 juin au 25 septembre 2017.

Institut du Monde Arabe : 1, rue des Fossés – Saint – Bernard, 75005 Paris.

Du mardi au vendredi de 10H à 18H. Samedi, dimanche et jours fériés de 10H à 19H.

Métro : ligne 7 ( Jussieu ) et 10 ( Cardinal )

MUCEM : 7, promenade Robert Laffont, 13002 Marseille.

Tous les jours sauf le mardi. En juin et septembre de 11H à 19H. En juillet et août de 10H à 20H.

Métro : ligne 1 arrêt Vieux Port ou Joliette.

Commentaires

Écrire un commentaire