Join Waitlist We will inform you when the product arrives in stock. Just leave your valid email address below.
Email We won't share your address with anybody else.

 

“La culture c’est ce qui fait l’humain.”  Monica Bellucci

Les expositions ? Ce sont les rendez vous culturels à ne pas rater. Entre évènements phares et expositions intimistes, peinture, photographie, mode et ailleurs, il y en aura pour tous les goûts ! Voici une sélection tout à fait subjective d’expositions à découvrir en 2018. Elle est j’en suis sûre bourrée de futurs coup de coeurs et autres belles découvertes. Elle sera régulièrement mise à jour au cours de l’année. Les expositions y sont classées par date d’inauguration.

Bonnes découvertes !

Premier semestre 2018

Peinture des lointains. La collection du musée du Quai Branly – Jacques Chirac – Paris
Du 30 janvier 2018 au 06 janvier 2019

Lumière sur la collection de peintures conservée au musée du quai Branly – Jacques Chirac. Près de deux cents œuvres inédites révèlent l’évolution, à travers les siècles, du regard porté en Occident sur les peuples, sociétés et territoires plus ou moins lointains. Miroir de l’histoire artistique et politique, cette exposition conte l’histoire d’une rencontre avec l’Autre et l’Ailleurs et questionne l’évolution du regard artistique face à l’inconnu.

Musée du Quai Branly Jacques Chirac – 37 Quai Branly, 75007 Paris

♦  ♦  ♦  ♦  ♦

 

 Daimyo : Seigneurs de la guerre au Japon – Musée Guimet – Palais de Tokyo – Paris
du 15 février au 13 mai 2018

Née d’un partenariat inédit entre le Musée national des arts asiatiques Guimet et le Palais de Tokyo, cette exposition réunit un ensemble exceptionnel d’armures et d’attributs de daimyo, ces puissants gouverneurs qui régnaient au Japon entre le XIIe et le XIXe siècle. Cette exposition dévoilera au Musée national des arts asiatiques Guimet trente-trois armures ainsi que de somptueux ornements associés à l’imaginaire guerrier japonais : casques, armes, textiles …  Une exposition qui promet d’être passionnante ! Ces armures et objets militaires feront également l’objet d’une installation de l’artiste britannique George Henry Longly au Palais de Tokyo.

Musée national des arts asiatiques Guimet – 6 Place d’Iéna, 75116 Paris

Palais de Tokyo – 13 avenue du Président Wilson 75116 Paris

♦  ♦  ♦  ♦  ♦
Spanish still life, Velazquez, Goya, Picasso, Miro, … – Bozar, Palais des Beaux arts – Bruxelles –
Du 23 février au 27 mai 2018

Les natures mortes dans la peinture : un exercice d’imitation pour peintres manquant d’ambition ? Plus depuis que les artistes avant-gardistes se sont intéressés au genre pour introduire des changements radicaux dans le domaine de la peinture. Cette rétrospective dresse, pour la première fois, le portrait de quatre siècles de natures mortes et vous propose de découvrir les plus belles pièces : des premiers bodegónes du XVIIe siècle aux expérimentations formelles de Picasso, Dalí, Miró ou autres oeuvres plus récentes d’artistes espagnols en passant par les interprétations personnelles de Velázquez et de Goya.

 

♦  ♦  ♦  ♦  ♦

 

– Margiela / Galliera – Musée Galliera – Paris
du 3 mars au 15 juillet 2018

Première rétrospective consacrée à Martin Margiela à Paris, l’exposition retrace, du printemps-été 1989 au printemps-été 2009, la carrière du créateur belge qui questionna aussi bien les structures du vêtement que les systèmes de la mode.

Palais Galliera, musée de la Mode la Ville de Paris
10, avenue Pierre Ier de Serbie 75116 Paris

 

♦  ♦  ♦  ♦  ♦

 

Mondes tsiganes – Musée de l’histoire de l’immigration – Paris
du 13 mars au 26 août 2018

 

Mondes tsiganes est une exposition en deux volets qui explorent le rapport de la photographie aux Roms, Manouches, Kalé-Gitans. Le premier volet de l’exposition révèle la fabrique des images et la création d’un sujet iconique. Le deuxième volet relate l’expérience du photographe Mathieu Pernot avec une famille rom menée dans la durée. Croisant ses photographies avec celles réalisées par la famille, l’auteur établit la singularité du destin de chaque individu au-delà de l’appartenance communautaire.

Cette exposition révèle la complexité et la variété des regards photographiques et montre la fabrique visuelle qui a contribué à forger l’image des Roms et des Gens du Voyage. Elle interroge ainsi nos sociétés dans leur capacité à vivre avec ceux qui incarnent un éternel ailleurs.

Palais de la Porte Dorée – 293 avenue Daumesnil – 75 012 Paris

 

♦  ♦  ♦  ♦  ♦

 

– L’ empire des roses, chefs d’oeuvres de l’art persan du XIX e siècle – Louvre Lens – Lens
Du 28 mars  au 22 juillet 2018

Le musée du Louvre-Lens présente la toute première rétrospective au monde consacrée à l’art fastueux de la dynastie des Qajars qui régnèrent sur l’Iran de 1786 à 1925. Fruit d’une rencontre entre l’Orient et l’Occident, cette création artistique fut originale et surprenante. Avec une scénographie signée Christian Lacroix, cette exposition promet d’être aussi passionnante que l’exposition Joyaux au Grand Palais. Save the date !

Musée du Louvre Lens – 99, rue Paul Bert 62300 Lens

 

♦  ♦  ♦  ♦  ♦

 

– Japonismes / Impressionnismes – Musée des impressionnismes – Giverny
du 30 mars au 15 juillet

L’ouverture commerciale et diplomatique du Japon en 1868 révéla aux artistes occidentaux une esthétique radicalement différente de celle qui leur était enseignée depuis des siècles. L’art japonais ne tarda pas à inspirer l’ensemble de la création artistique en Europe et aux États-Unis. L’exposition se concentre sur l’impact du japonisme dans l’œuvre des peintres de la génération impressionniste et postimpressionniste, des années 1870 à l’aube du XXe siècle.

Musée des impressionnismes Giverny – 99 Rue Claude Monet, 27620 Giverny

 

♦  ♦  ♦  ♦  ♦

 

– Artistes & Robots – Grand Palais – Paris
du 5 avril au 9 juillet 2018

Entre tableaux, installations immersives, sculptures et musiques, Artistes & Robots interroge l’imagination  artificielle. Une vingtaine d’installations artistiques (oeuvres réalisées entre 1989 et 2017), toutes générées par des logiciels d’ordinateurs, robots conçus, programmés et installés par des artistes de treize nationalités présents dans les collections de nombreux musées de par le monde. Des tableaux, des sculptures, des mobiles, des installations immersives, de l’architecture, du design, et de la musique : toutes les créations présentées dans cette exposition sont le fruit de collaborations entre des artistes et des programmes robotiques qu’ils ont inventés. Des programmes informatiques non seulement intelligents, mais aussi créatifs, c’est-à-dire capables de produire des formes et des figures inédites qui donnent à voir et à penser.

Grand palais – 3, avenue du Général Eisenhower, 75008 Paris

 

♦  ♦  ♦  ♦  ♦

 

Enfers et fantômes d’Asie – Musée du quai Branly – Jacques Chirac – Paris
du 10 avril au 15 juillet 2018

Enfers et fantômes d’Asie explore l’omniprésence du monde des esprits, de l’épouvante et des créatures fantastiques dans les arts du spectacle, le cinéma et la bande dessinée asiatique. Un imaginaire hanté et exposé dans une scénographie spectaculaire.

À lire sur le blog : Enfers et fantômes d’Asie au Musée du Quai Branly 

Cette exposition comporte des installations, oeuvres d’arts et films pouvant heurter la sensibilité du jeune public.

Galerie Jardin au 37, Quai Branly, 75 007 Paris

 

♦  ♦  ♦  ♦  ♦
Au diapason du monde – Fondation Louis Vuitton – Paris
du 11 avril au 27 août 2018

Cette exposition dévoile une sélection d’oeuvres modernes et contemporaines, tous mediums confondus, sur un thème très actuel : la place de l’homme dans l’univers, son rapport à son environnement et au monde du vivant.  Près d’une trentaine d’artistes parmi lesquels Alberto Giacometti, Henri Matisse, Gerhard Richter, Pierre Huyghe, Yves Klein ou encore Takashi Murakami sont réunis pour cet accrochage. Leurs oeuvres sont à découvrir et à réfléchir tout au long d’un parcours en trois étapes :  » L’Homme qui chavire »,  » Là infiniment » et  » Irradiances « . Un parcours qui se dévoile dans l’ensemble des galeries du bâtiment conçu par Frank Gehry.

À lire sur le blog :  10 musées à l’architecture audacieuse et futuriste 

Fondation Louis Vuitton – 8, Avenue du Mahatma Gandhi – Bois de Boulogne – 75116 – Paris

 

♦  ♦  ♦  ♦  ♦
– Un oeil ouvert sur le monde arabe – Institut du Monde Arabe – Paris
du 15 mai au 31 décembre 2018

240 moucharabiehs sur la façade de l’IMA ? 240 artistes. 240 artistes? 240 créations originales ! Une œuvre collective qui rend hommage à la richesse et au dynamisme de la culture arabe. Elle met à l’honneur le travail d’artistes ayant contribué aux projets de l’institution depuis sa création tout en s’ouvrant à des expressions nouvelles.

Institut du monde arabe – 1 Rue des Fossés Saint-Bernard, 75005 Paris

 

 

EnregistrerEnregistrer

4 Comments

    • mm
      Atika Reply

      Oui je pense que cela vaut le coup d’aller à Bruxelles !

    • mm
      Atika Reply

      Merci Rachel ! Oh oui le Palais Galliera pour une fan de mode c’est ICONIC ! Bonne visite !

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.